Non classé

La Thanatopraxie IV

Chère PersonneQuiSeCasseLeCulALireMesTrucsDeQuinzePages,

Je voudrais maintenant te parler de l troisième personne dont Miss. Vandecamp a pris soin. C’était un homme, un papi, Pierre. Bien gentil de prime abord Pierrot, on est allé le voir dans des pompes funèbres, pas chauffées parce que les thanato c’est des connards alors on ne va quand même pas leur mettre le chauffage, ils risqueraient de croire qu’on a un minimum de considération pour eux! Le soin s’est bien passé. Ce qui était intéressant, c’est qu’il avait les oreilles et les bouts des doigts violets. C’était la première fois que je voyait ça et d’après Miss. Vandecamp le soin devait faire disparaître ça comme par magie. Bien sur, comme j’étais là, ça a foiré! ;p L’oreille droite est un peu revenue mais la gauche, pas moyen!!! Et c’est impressionnant, déjà parce qu’on voit rarement des oreilles violettes et puis ensuite parce que là il fallait les re-faire blanchir. Du coup, il faut frictionner à mort pour essayer de déboucher les vaisseaux pour faire passer le produit. Vous avez déjà essayé de frotter des oreilles? De quelqu’un de couché et absolument pas coopératif?

On garde des réflexes stupide, du genre, ne pas vouloir frotter ou appuyer trop fort parce que ça fait mal… Bah Miss Vandecamp elle est vachement plus maligne que moi, elle, elle n’y va pas de main morte, j’ai cru qu’elle allait la lui arracher l’oreille! Pareil pour les mains, elles les frictionnait tellement brusquement, c’est pas une critique  einh, juste une réflexion. D’ailleurs on en a parlé. C’est bizarre de s’occuper d’un mort. Tu sais, souvent on dit « oh, il a l’air apaisé », « on dirait qu’il dort ». Mais Pierrot, il était mort et re-mort!! Avec ces yeux fermé et ses habits, on aurait pas fait la différence alors, on croit à l’âme? Je ne suis pas croyante, mais s’il devait exister quelque chose, ça ne devrait pas se voir? Est-ce qu’un corps ne devrait pas avoir perdu son essence? Est-ce que ça ne devrait pas nous sauter aux yeux que ce n’est qu’une coquille vide, Est-ce que, si ce qui fait la personne était vraiment parti on irait vraiment ce recueillir comme ça sur son corps? Ma grand-mère à la maladie d’Alzheimer et quand je la voie, ce n’est plus ma grand-mère. Je ne suis pas méchante avec elle, si ma mère me propose d’aller la voir, je suis d’accord, mais Elle, ma grand-mère, celle que j’aimais, elle est déjà partie. Pour moi c’est important qu’on prenne soins d’elle au nom de la dignité humaine et parce que je suis contre la souffrance gratuite. Mais si je la blessait maintenant, serait-ce vraiment ma grand-mère? Si on admet qu’on aime les gens justement pour cette « beauté intérieur » et pas pour leur apparence, alors quand on perd la tête, on se perd sois et donc la personne qu’on était cesse d’exister; c’st un fait admis, un meurtrier fou ne va pas en prison mais en hôpital psychiatrique (si je ne m’abuse). C’est donc bien qu’on admet que les personnes à qui on tient ne sont importante que pour leur esprit (je dit à qui l’on tient parce que les mannequins existent, mais en fait ça marche pour n’importe qui dans la société. On ne peut avoir de respect que pour son esprit. On dit d’ailleurs que les mannequins sont stupide parce que ce n’est ps par leur esprit qu’ils brillent. De même, les gens qui font de la musculation à outrance n’ont de vrai « respect » pour leur aspect physique que s’il l’on obtenue sans prendre de stéroïde et donc uniquement grâce à leur force mentale, à leur détermination). Donc, si notre corps importe peu, pourquoi tient-on tellement à le conserver? Croit-on vraiment que c’est une sorte de pont entre notre monde et l’au-delà par lequel on peut s’adresser au défunt? En temps de guerre, des tombes ont été posées à la mémoire des défunts, sans parfois que les corps aient pu être rapatriés et pourtant les familles pour qui c’était important allaient quand même les fleurir. On continu à fleurir les tombes bien après que le délai de décomposition supposé soit passé. Alors quel est vraiment la symbolique de cette démarche?

Je me plait à penser qu’il n’y en a aucune. Qu’on prend soin de ce corps uniquement pour « donner un peu plus de temps au mort », pour faire croire qu’il est encore un peu là et que les personnes qui veulent lui dire au revoir le puisse, bien que cette démarche soit insensée. Et je parle bien du fait de dire au revoir sur le corps même. Si on pense que tout et finit alors l’enveloppe charnelle ne représente plus rien et si on pense qu’il y a quelque chose près la mort nul besoin d’aller sur le corps puisque l’âme est de toute façon partie. Je trouve ça jolie de dire qu’on admet en société ce caprice enfantin. Cette volonté de garder l’être aimé contre toute logique alors qu’il est bel et bien mort. Pour moi c’est beau d’enculer l’entendement par amour…

Pierre, mine de rien, il nous a fait chier. Déjà, avec ces conneries d’extrémités violettes qu’on arrivait pas à faire revenir, il était chiant. Mais en plus, comme on était au funérarium, il a fallut le transférer de la table de soins à une sorte de lit, le mettre dans un petit salon à la lumière tamisée pour que ça famille puisse venir le voir. Et bah je sais pas pourquoi d’ailleurs mais j’ai trouvé que les morts étaient légers… Je ne sais pas pourquoi j’ai eu cette impression, j’aurais du demander mais bon… On aurait dit qu’il était un peu « creux », on enlève que le sang, il n’y en a pas plus de 4 kilo alors je ne pense pas que ça puisse être ça, sait-on, voici peut être la preuve de la disparition de cette si petite chose à laquelle on accorde tant d’importance sans savoir si elle existe : l’âme avec un grand A!

Il avait une chemise noire avec des motifs blancs, moche comme tout. Qu’est-ce que ça a pu me faire rire. Vous savez c’est un peu triste, un mort, avec ses vêtements, choisit par ça famille tout ça… Mais là c’était laid comme tout. Pour son dernier voyage et jusqu’au lendemain de toujours il portera cette immondice :’) Enfin, à moins qu’il soit incinéré mais comme c’était un enterrement religieux, peut être pas… D’ailleurs, vous saviez que les défunts devaient avoir les mains croisées dans ces cas là? Vous vous êtes déjà posé la questions de QUI les croisaient ces mains? Miss Vandecamp m’a montré qu’en fait, la plupart du temps, les mains ne tiennent même pas… Il faut attacher les petits doigts entre eux (je sais bien qu’on dit un auriculaire, mais j’aurai le temps d’être une grande personne quand je serai morte) et cacher la ficelle sous les autres doigts.

Ensuite on l’a maquillé, à grand renfort de fond de temps pour cacher ses marques violacées destinées à nous les briser, puis de blush (et oui les mecs, de vraies nanas dans l’au-delà!) Et puis je lui ai mis ses lunettes. C’est mignon non comme on a des attentions inutiles? En vrai on pourrait finir à poil, sans même un sac poubelle au fond d’un four. Moi, j’ai aimé lui mettre ses lunettes, finir de figer son image dans le regard de ses proches. J’ai aimé voir Miss Vandecamp le raser de près, ce grand-père soigné était pimpant comme une pivoine à la fin et c’était en partie grâce à moi. J’ai participé au caprice humain de l’amour pour quelqu’un de parti, c’est joli, non?

Miss Vandecamp a râlé parce qu’on lui fait poser les étiquettes sur les portes des salons pour que les familles identifient où est leur proche et que ce n’est pas son travail. Elle a râlé pare qu’il n’y avait même pas de savon dans le labo où elle officie. Elle a râlé parce qu’on l’a grondé comme une gamine parce qu’elle avait oublié de fermer la porte du garage. C’est beau de participer au dernier au revoir insensé, mais pourquoi est-ce que ça doit être si difficile? Pourquoi y a-t-il aussi peu de considération pour ces gens qui font tellement pour nous à un moment de notre vie où on est si vulnérable? Pourquoi ce métier, comme beaucoup des métiers du soin a si peu de considération?

Bref, à plus quand on prendra le temps d’y penser!

A propos de etsihieraujourdhuietdemainexistaient

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Moi,lola voici mon histoire |
Un CHIEUR.... |
Mlo2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cacophony
| Eazyhome
| EN QUETE DU VIVANT